Propagation de l’hypertension et du diabète : le monde rural a atteint la cote d’alerte

By 19 mars 2015 Diabète No Comments

Sud Quotidien –

A l’occasion d’une tournée conduite par une équipe médicale partie de Dakar à destination des populations du monde rural, 1243 personnes vivant à Nguett, une localité contigüe à Dahra, département de Linguère, et 946 autres du village de Nimzatt-Halar (région de Saint-Louis), ont pu bénéficier gratuitement de consultations et de soins. Mais l’enseignement majeur à tirer de ces tournées, est l’escalade des maladies de l’hypertension artérielle et du diabète, jadis rares dans ces contrées à cause du développement de la “mal-bouffe” et de la sédentarité, ainsi que des affections bucco-dentaires et dermatologiques.

Après Nimzatt Halar, localité située à 25 km sur la route du barrage de Diama de Saint Louis, ce fut le tour de Nguett, un autre hameau blotti dans quelques recoins du département de Linguère de recevoir l’équipe des volontaires médicaux.
Composés de médecins du public, du privé, d’universitaires, de sages femmes, d’infirmiers, d’internes, des étudiants en spécialités médicales, et regroupant une dizaine de nationalités et de confessions différentes, l’équipe médicale a pu consulter environ 1300 personnes dans la localité de Nguett.

Cette occasion inédite a fait l’objet d’une forte mobilisation les 6 et 7 février derniers coïncidant avec le Gamou annuel de El Hadj Ousmane Niang. Parmi les maladies les plus relevées, les professionnels de santé, ont noté, à leur grande surprise, la multiplicité des cas de diabète et d’hypertension artérielle et d’arthroses. Des maladies sournoises qui sont en train de semer la désolation dans le monde rural ont déjà averti le Pr Amadou Gallo Diop, Administrateur de la Fédération mondiale des Neurologues et le Dr Ibrahima Ndiaye, dermatologue privé.

Cette sortie salutaire de l’équipe pluridisciplinaire de bénévoles de santé est un remake, comme chaque année depuis huit ans, à Nimzatt-Alar où l’année dernière, 946 personnes avaient été aussi consultées et soignées gratuitement.
Les maladies dermatologiques, respiratoires, gastro-intestinales et de nombreux cas de bilharziose avaient été diagnostiqués lors des consultations auprès des populations à la veille du gamou de Chérif Mamoune Aidara à Saint Louis.

Sous des tentes installées gratuitement par le Prytanée Militaire de Saint-Louis et par des particuliers privés. Pour faire face à cette situation difficile que traversent ces populations du monde rural, le concours et la contribution de bonnes volontés comme la Fondation Sonatel, la BHS, le CHU Fann, Fram-Sénégal, CDE et d’autres particuliers ont permis à ces enfants, adultes et personnes du troisième âge de bénéficier des soins gratuits de la part d’un personnel volontaire mis à disposition par divers Chefs de Services des CHU de Dakar.

Aucun cas de tuberculose décelé

Le responsable régional de radiologie du Programme national de lutte contre la tuberculose (PNT, dirigé par le Dr Marie Sarr), Dr Cheikh Mbacké Sall, a lui, déployé un personnel et un équipement de radiographie numérisée mobile lui permettant de diagnostiquer des cas suspects de cette maladie et d’autres affections nécessitant une Imagerie médicale (indisponible en dehors de ces rares occasions).

Fort heureusement, sur les 48 radios effectuées, aucun cas de tuberculose n’a été constaté, selon l’équipe médicale. Qui annonce également que des radios de rachis, de cranes et du squelette ont été faites pour des maladies indigentes.

Sans compter des opérations de circoncision effectuées à l’intérieur du camion médicalisé de l’hôpital de Fann qui a aussi servi de salle de consultation utilisée par les sages-femmes pour les consultations en gynécologie.

L’association des chirurgiens-dentistes y a aussi abattu un travail titanesque avec des centaines de cures dentaires. Des médicaments de santé publique sont fournis par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale à chaque fois que l’équipe médicale en a exprimé le besoin, et de généreux donateurs, ont toujours répondu présents avec des dons en nature, en moyens financiers, logistiques et autres, a confirmé le Pr Diop.

Cheikh Tidiane MBENGUE

UA-90482772-1